La tragédie de Thines (1993)
Scouts de France (1997)
Privas au passé simple (1998)
Privas, Mémoire en images (1999)
Parcelles d’Histoire (2000)
Commandant Bernard (2002)
Des combats et des hommes I
Des combats et des Hommes II (2003)
Histoires et contes du jeudi (2004)
Moments d’autrefois en Ardèche (2005)
L’Oubli (2007 illustré)
Le Grand Album (2009)
Les Sacrifiés de La Fournache (2011)
L’Ardèche sous l’Occupation I, II, III (2013)
L’Ardèche sous l’Occupation IV, V, VI (2014)
L’Oubli (2015)
Le domaine de Chabanet (2015)
Un parcours militaire en images (2018)
Six femmes dans la Résistance (2020),
La Montagne d’Alaric (2020)
Feldgrau en langue allemande (2020).

Sylvain Villard auteur ardéchois

A propos de l’Auteur

Sous son nom de plume : Sylvain Villard, Michel Rigaud est un auteur ardéchois, né en 1936 à Privas. Alors qu’il était chargé des Relations Extérieures et de la Communication du Crédit Agricole de l’Ardèche, il entretiendra, une décennie durant, de nombreux rapports avec la Presse écrite départementale. Lorsqu’il mettra volontairement un terme à ses activités professionnelles (1992), il proposera sa collaboration à plusieurs journaux régionaux, en qualité de correspondant-pigiste. Il produira de très nombreux articles. Au motif de réaliser un texte commémoratif sur un combat ayant opposé, en 1943, dans la région des Vans, de jeunes maquisards à une unité allemande, il se mettra en quête de témoignages. Au-delà de son reportage, ses investigations vont le conduire à l’écriture et à l’autoédition d’un ouvrage : La tragédie de Thines. Ainsi débuta, en août 1993, son parcours littéraire. Il a signé son 25ème ouvrage en septembre 2020.

Par curiosité, puis par passion, Sylvain Villard s’est intéressé aux événements touchant la Seconde Guerre Mondiale en Ardèche. Quatorze de ses livres sont consacrés à cette période. L’auteur a produit aussi plusieurs albums sur la ville de Privas et sur l’Ardèche (histoires et contes) et une étude sur le Scoutisme.

Il publie son premier roman (La Montagne d’Alaric), et un ouvrage en langue allemande (Feldgrau) en septembre 2020.